Voilà plusieurs années que la transformation digitale continue de modifier radicalement les fonctions et les préoccupations des DSI des entreprises.

À l’aube de cette année 2019, Ivision souhaite vous apporter un éclairage sur les tendances majeures de la DSI pour les mois à venir, avec un focus sur les process, les technologies mais aussi sur les métiers IT concernés par ces évolutions. Qu’est-ce qui attend les DSI en 2019 et quelles sont les tendances à ne pas manquer ou à ne pas sous-estimer ? Notre rédaction vous livre son analyse.

 

1/ Architecture : le Cloud Computing consolidé

La dématérialisation des solutions de stockage de données et la mise en place d’infrastructures Cloud ont occupé les entreprises ces dernières années et sont désormais opérationnelles.

Au-delà des classiques fonctions autour du développement, de la production et de la direction de la DSI, on trouve désormais nombre de spécialistes autour de la data et des architecture Cloud. Un cloud qui s’oriente de plus en plus vers une hybridation avec du Cloud public pour la praticité mais aussi du Cloud privé pour l’hébergement des données sensibles.

 

2/ Un grand mouvement vers l’externalisation

Avec des systèmes d’information qui s’orientent de plus en plus sur des architectures en Cloud Computing, de l’hébergement distant et des services en mode SAAS, une grande partie des TPE et des PME préfèrent ne plus internaliser leurs services informatique au sein de leur locaux.

En effet il est difficile de rivaliser avec le niveau de technicité et de compétences demandées pour la gestion de tels systèmes. C’est donc un mouvement vers l’externalisation des ressources informatiques qui tend à s’imposer pour ces structures.

De fait on assiste à une réduction des effectifs informatiques au sein de chaque structure et au développement de partenariats et de collaborations avec des spécialistes des systèmes d’information et de la sécurité informatique, et qui s’accompagne par une répartition différente des coûts et des budgets.

 

3/ Explosion de l’exploitation de la Data

Jusqu’à présent, on parlait du Big Data comme d’une tendance, mais en 2019 les entreprises vont réellement vouloir exploiter le potentiel de la donnée.

Les talents dans ce domaine se font rares mais seront très demandés, parce que nombre d’entreprises bien installées mais aussi de start-up ambitieuses se décident à tirer parti de toutes les opportunités possibles en terme de business et de monétisation de la data.

Ce n’est donc pas un hasard si les législations vont évoluer dans le sens de davantage de protection des données des utilisateurs, et si le RGPD mise en place par l’Europe risque d’être suivi par d’autres lois partout dans le monde au cours de l’année 2019.

 

4/ Le RGPD est en place

On vient juste d’en parler, le RGPD est désormais en place dans une grande partie des structures et des organisations. Après son lancement en mai 2018 il aura fallu plusieurs mois pour cette nouvelle législation européenne soit prise au sérieux.

Car ce qui n’avait pas sauté aux yeux de toutes les entreprises, c’est que cette loi ne concerne pas uniquement les structures européennes, mais bien toutes les organisations qui exploitent des données de citoyens européens, partout dans le monde.

Ainsi, pour ces entreprises, la mise en conformité est de rigueur, et pour celles dont l’impact est plus important, se sont des modifications de process, voir des recrutements, qui tendent à s’imposer.

 

5/ La sécurité informatique est devenue incontournable

En 2019, les entreprises n’ont plus le choix que de prendre très au sérieux leurs responsabilités en matière de sécurité informatique.

Avec des menaces qui se sont démultipliées et qui augmentent de façon exponentielle, avec des techniques de plus en plus sophistiquées et qui coûtent de plus en plus cher aux entreprises, il n’est plus question de piloter son système d’information à la légère.

Ainsi, pour les petites structures, cela veut souvent dire externaliser cette compétence à des spécialistes, afin de bénéficier d’infrastructures hébergées fiables et pilotées par des équipes expertes.

 

6/ Forte demande en compétences sécurité informatique

Toujours en matière de sécurité informatique, pour les structures de tailles plus importantes et qui souhaitent internaliser cette gestion, cela veut généralement dire le recrutement d’un ou de plusieurs experts en sécurité informatique et la mise en œuvre d’une politique transversale à tous les métiers et à tous les processus de l’entreprise.

À savoir qu’en 2019 les compétences spécialisées en sécurité informatique sont très demandées avec une tension qui pousse à la survalorisation de certains profils.

 

7/ Les méthodes agiles font l’unanimité

Parce que les systèmes informatiques et les besoins des utilisateurs évoluent en permanence et de façon très rapide, la tendance du développement agile s’est désormais imposée dans la majeure partie des DSI.

Parce qu’elles ont connu trop de projets avortés, qui prenaient des années à voir le jour et qui ne répondaient pas aux besoins des utilisateurs, les DSI ne jurent désormais que par l’agilité, avec des interactions permanentes entre les chefs de projet IT et les métiers. Sur le marché des compétences IT, cela implique également la recherche de profils spécialisés dans ce domaine.

 

8/ Du green IT dans les entreprises

Enfin, en 2019, on assistera probablement à une prise de conscience plus importante en matière de consommation de ressources informatiques et d’économie d’énergie.

Parce que les valeurs et les préoccupations des entreprises évoluent également avec les usages et la conscience des citoyens, nous devrions assister à l’émergence de nouveaux postes et de nouveaux métiers avec des systèmes d’information qui prendront de plus en plus en compte les enjeux environnementaux.

La “Green IT” fera probablement partie de l’un des critères de choix en matière de fournisseur et sera également l’un des axes de communication de la DSI, toujours plus enclines à s’aligner sur la demande de ses utilisateurs.