Avec le développement de l’usage des technologies de l’information à tous les échelons des processus de l’entreprise, la nécessité d’organiser la conservation des données informatiques, de garantir leur pérennité et leur confidentialité est devenue indispensable.

D’autant plus indispensable que l’on constate un accroissement des menaces et des risques d’atteintes aux informations, avec de plus en plus d’incidents et de pertes de données pour les entreprises. Selon une étude menée par le cabinet Vanson Bourne pour le compte d’EMC Corporation et diffusée en février 2015, le coût des pertes de données en France serait évalué à 30,9 milliards d’euros.

Bien choisir le prestataire en charge d’assurer la conservation de ces données, leur sécurité et leur confidentialité est donc un enjeu particulièrement important pour toute structure. Nous allons dans cet article évoquer cinq conseils permettant de choisir avec discernement son hébergeur informatique professionnel.

Considérer le rapport prix / qualité de service

Il existe aujourd’hui presque autant d’offres d’hébergement qu’il existe d’hébergeurs, c’est-à-dire un très grand nombre. Chaque hébergeur possède ses propres modes de fonctionnement, ses propres garanties de sécurité, ses propres services additionnels.

Ainsi, choisir un hébergeur en ne tenant compte simplement que du prix ne vous permettra pas d’effectuer une comparaison sur des bases équitables. Vous devez également mettre dans la balance la liste des services et des fonctionnalités proposées par l’hébergeur.

Vérifier ce qui est inclut dans l’offre

Un grand problème des offres d’hébergement, c’est la méconnaissance de ce qui est inclut ou non dans l’offre, et la capacité à déterminer si cela correspond à son besoin.

En général, le taux de disponibilité annoncée par la majorité des hébergeurs est important. Vous devez dans ce cas-là regarder au détail.

Combien de jour ou d’heure le serveur peut-il être indisponible selon les éléments affichés par le prestataire ? Pouvez-vous vous permettre de ne pas accéder à vos données ou de ne pas disposer d’un site ou d’une application en ligne durant ce laps de temps ? Dans quelle mesure le prestataire est-il responsable en cas d’indisponibilité, quelles garanties apporte-t-il ? Les sauvegardes sont-elles réalisées par l’hébergeur ? Vous est-il possible d’y accéder et d’en user librement ? Que se passe-t-il en cas d’incident sur le site, serez-vous en charge de la remise en ligne du site ou des applications ?

Pour palier à toute éventuelle mauvaise surprise, il s’agit de problématiques qu’il est important de soulever dès le début de votre recherche. Si votre contrat ne mentionne pas ces éléments, posez vous ces questions dès maintenant.

Anticiper sur vos besoins d’évolution

Pour choisir votre offre d’hébergement, vous avez analysé vos besoins. Une étape incontournable, mais analyser vos actuels besoins ne suffit pas.

En effet, au fil de votre activité, la croissance de vos données et vos besoins en espace de stockage ne devraient cesser d’augmenter.

Si votre hébergeur informatique ne prévoit pas des options vous permettant d’étendre cette capacité de stockage, d’augmenter la puissance des processeurs, d’augmenter la capacité de la mémoire ou encore d’améliorer la sécurité, vous risquez de devoir rapidement changer d’offre, avec la problématique de devoir rapatrier l’ensemble de vos données de façon sûre et sans provoquer d’interruption de service. Il est donc bien indispensable d’anticiper et de se renseigner sur les capacités de l’évolution proposées par le prestataire.

Considérer la qualité du support technique

C’est bien connu, la qualité du support technique est tout aussi importante que le service rendu lui-même.

Selon ses besoins, on s’assurera que l’hébergeur dispose d’un support client joignable selon une large plage horaire, et apportant une réponse au minimum par e-mail, au mieux par téléphone, selon des délais raisonnables. On s’assurera également des délais annoncés quant à la prise en charge du problème en question.

Enfin, si l’on dispose de données critiques pour le fonctionnement de son activité, ou si l’on héberge un site Web ou une application dont le fonctionnement doit être continu, on s’assurera que l’hébergeur propose des plans de reprise d’activité (PRA) ou des plans de continuité d’activité (PCA), c’est-à-dire des procédures qui permettent une remise en service rapide, selon un délai donné, voire qui permettent d’assurer que le service ne sera en aucun cas interrompu. Dans les coulisses, le prestataire sera en charge de mettre en place les moyens techniques et humains nécessaires pour assurer la mise en œuvre de ces plans.

 

Ainsi, nous venons d’énoncer quatre conseils qui permettent d’effectuer un choix avisé d’hébergeur informatique professionnel.

Qu’il s’agisse de s’assurer de la conservation et de la sécurité de ses données ou de la disponibilité d’un site Internet ou d’une application, il faut considérer que de part la grande variété des offres proposées par les hébergeurs, le prix seul ne pourra en aucun cas être l’unique facteur déterminant.

Il s’agira dans un premier lieu d’effectuer une analyse de ses besoins, et d’anticiper sur l’évolution éventuelle de ces besoins dans le temps. Il s’agira également de mettre en parallèle l’offre proposée par l’hébergeur avec les différents services associés à l’hébergement, qu’il s’agisse de performance matériel, d’assistance ou de support technique. Ainsi, il faudra tenir compte du fait que certaines informations peuvent parfois être manquantes ou ne pas être énoncées de façon claire. C’est pourquoi nous vous recommandons d’utiliser une check-list et de comparer point par point les différents critères de choix dont vous disposez.

Téléchargez gratuitement notre check-list vous permettant de choisir votre hébergeur informatique professionnel, disponible dans le livre blanc : “Quel hébergement informatique pour la PME”.