Les équipements et outils numérique ont un impact sur de nombreux aspects de l’activité d’une entreprise. Tout comme il existe des coûts visibles et des coûts cachés pour l’utilisation l’achat d’un matériel, il existe également des bénéfices visibles et des bénéfices cachés, qui sont moins évidents ou étalés dans le temps.

Le Cigref, Réseau de grandes entreprises, effectue des études sur ce sujet depuis près de 15 ans. Dans un rapport intitulé “Valeur économique des projets de transformation numérique”, l’organisme propose son expertise pour identifier la vraie valeur d’un projet numérique, incluant également cette partie bénéfices cachés, qui n’apparaissent pas forcément au premier abord. Ivision vous propose de découvrir les points les plus intéressants de ce rapport.

Investissement informatique et transformation digitale

Transformation digitale ou transformation numérique, le terme est désormais quelque peu galvaudé, pourtant, ce concept est absolument indispensable à l’heure où la compétitivité, la production et l’innovation sont intimement liés aux équipements et stratégies numériques. Nombre d’entreprises qui n’ont pas su prendre le virage numérique, qui n’ont pas su s’adapter, évoluer ou saisir de nouvelles opportunités ont vu leurs ressources et leurs revenus diminués, jusqu’à parfois mettre la clé sous la porte. On pense notamment aux entreprises dont le cœur d’activité à totalement basculé dans le digital; tels que la presse, les petites annonces, la photographie etc.

C’est dans le cadre de cette révolution digitale que les entreprises ont à repenser leurs investissements dans leur système d’information et les outils et services qui le compose. Mais il ne s’agit pas seulement d’évolution du système informatique, il s’agit également de repenser les process de l’entreprise, ses usages, ses compétences et son capital. Il s’agit donc d’une réflexion qui dépasse l’horizon de la DSI ou du responsable informatique, tant sur ses enjeux que sur ses limites. Pour une réflexion efficace et productive, c’est toute la stratégie de l’entreprise qu’il faut repenser, portant cette démarche à toutes les strates de la sphère décisionnelle de la structure.

Repenser la stratégie globale de l’entreprise

Ainsi, dans son guide le Cigref donne des conseils.

Par rapport à un projet SI classique, mettre en place la transformation numérique implique d’élargir les perspectives.

Il s’agit d’identifier comment le numérique influe sur :

  • les relations avec les clients, les partenaires, les fournisseurs
  • les processus métiers
  • l’organisation
  • le changement culturel et les usages
  • la transversalité des services

Cela revient également à identifier les opportunités de développement, de nouveaux services, comme par exemple, comment la transformation numérique permet :

  • de mieux connaître et mieux personnaliser l’expérience client
  • d’augmenter les capacités de l’entreprise à fidéliser ses clients
  • de permettre à l’entreprise de proposer de nouveaux services connexes
  • d’améliorer la vitesse de mise à disposition des offres de l’entreprise

En pratique : comment évaluer le bénéfice coût / valeur ajouté

Pour évaluer le bénéfice coût / valeur ajoutée d’un projet de transformation digitale d’une entreprise, le Cigref propose ainsi une méthodologie en 4 étapes :

1) Subdiviser le projet en sous-projet

Exemple de sous projets :

  • mise en œuvre d’une solution de gestion des appareils mobiles
  • évolution des espaces de travail des collaborateurs
  • lancement d’un nouveau site Internet avec achat en ligne

2) Pour chaque sous projet, établir une grille d’analyse des risques

  • Évaluation des risques sur un certain nombre de thèmes (ex: sécurité, image de marque, conformité règlementaire, données…)
  • Mise en forme de cette analyse via des graphiques de comparaison

3) Pour chaque sous projet, établir une grille d’analyse de la valeur

  • Évaluation de la valeur de chaque projet en fonction de certain nombre de critères (ex: RH, Marketing, Données, Opérations)
  • Mise en forme de cette analyse via des graphiques de comparaison

4) Comparer les grilles risque / valeur entre les sous-projets afin d’évaluer les opportunités les plus intéressantes

Ainsi, repenser la valeur d’un projet de transformation numérique implique pour les entreprise de sortir de la simple analyse de transformation du SI, et de prendre en compte les autres dimensions de l’entreprise sur lesquelles la transformation va influer.
Car cette transformation numérique va influer la productivité, la gestion, la communication et les processus métiers d’une part, mais aussi, sur l’image, l’expérience utilisateur, la collaboration, la culture ou encore sur les opportunités de nouveaux marchés.

Le Cigref propose ainsi une méthodologie qui implique de subdiviser le projet en sous projet, et pour chaque sous projet, de comparer les risques et de comparer la valeur attendue. Pour en savoir plus, nous vous invitons à télécharger le guide du Cigref sur le site officiel : http://www.cigref.fr/wp/wp-content/uploads/2018/03/Cigref-Valeur-economique-des-projets-de-Transformation-Numerique-Approche-methodologique.pdf