Les dirigeants qui s’intéressent au Cloud Computing sont de plus en plus nombreux. Il faut dire qu’ils ont de bons arguments.

Toute cette année 2013, la presse a longuement abordée cette notion, tant du côté du grand public que des professionnels, soulevant de multiples problématiques, d’usages, de sécurité, d’avantages et de réduction des coûts.

Il ne fait donc plus aucun doute que le Cloud recèle de nombreux avantages. Ainsi, les utilisateurs satisfaits plébiscitent tout particulièrement la qualité des services assurés sur le Cloud, la sécurité, la maintenance, le monitoring et l’externalisation des sauvegardes.

 

Les atouts majeurs du Cloud

Flexibilité

Mais avant toute chose, le Cloud est plébiscité pour sa flexibilité, qui sert véritablement l’agilité de l’entreprise : étant donné que l’on y souscrit par abonnement au mois, les services peuvent être revus à la hausse comme à la baisse sans contraintes contractuelles (en restant vigilant sur la facilité à migrer les données).

Réduction des coûts

Le cloud est également très compétitif : d’après les estimations d’Accenture, le coût du stockage avoisinerait 0,10 dollar par mois et par gigaoctet, à comparer aux 25 dollars par mois d’un data center. Économies d’échelle et chute des coûts de distribution ont permis une forte baisse des prix.

Sécurité

Enfin, si la sécurité inquiétait au premier abord les entreprises, notamment devant les problèmes rencontrés par les utilisateurs de certains services destinés au grand public, la sécurité pose de moins en moins problème : il ne fait plus aucun doute que du côté des professionnels, de nombreux fournisseurs proposent aujourd’hui des services très bien sécurisés.

 

 

Choisir le cloud, pour quelles applications ?

Pour gérer des applications de masse comme la messagerie, le cloud fait merveille : il évite d’avoir à investir et maintenir dans des serveurs coûteux.

Pour une petite entreprise, le cloud peut paraître plus accessible qu’une prestation classique d’externalisation : les services essentiels sont accessibles très rapidement, et moindre coût.

Les applications métier adoptées en mode Saas ( software as a service) sont faciles à mettre en œuvre, sans frais de maintenance. En outre, clients bénéficient de toutes les nouvelles fonctionnalités dès qu’elles sont disponibles.

Faut-il en conclure qu’il est temps de mettre fin à tous ses contrats d’externalisation pour se lancer dans des services exclusivement conclus dans le cloud ?

 

Le cloud va-t-il remplacer l’externalisation ?

En fait, pas forcément. Et ceci, pour des raisons aussi variées que les configurations des entreprises.

Êtes-vous prêts à gérer de multiples prestataires ?

Si le Cloud apparaît comme une solution simple et bon marché pour qui cherche des prestations basiques comme de l’espace de stockage, reste encore à trouver les bons fournisseurs puis à pouvoir et à savoir les gérer : le cloud oblige les responsables informatiques à travailler avec de très nombreux prestataires.

Ensuite, choisir les services et les outils adaptés à sa situation n’est pas simple dans le cloud : le marché n’est pas encore mûr, les acteurs se multiplient et tous n’ont pas fait leurs preuves.

En sus, en termes de fonctionnalités, la sélection des services est relativement complexe : il faut associer différents micro services (et parfois un grand nombre ) pour recomposer une application logicielle comparable aux configurations classiques.

 

Êtes-vous prêts à faire face à une nouvelle forme de complexité ?

Dès qu’il s’agit d’utiliser le cloud pour des applications fonctionnelles, très intégrées dans l’entreprise, les choses se compliquent. Il n’est pas toujours simple d’intégrer les différents services cloud au système d’information de l’entreprise, qui va mêler des applications classiques à celles fournies par le cloud ( parce qu’il n’est pas forcément intéressant de tout migrer ou bien que ça n’est simplement pas possible).

D’autant qu’il ne s’agit pas seulement d’intégrer des applications entre elles, mais aussi d’intégrer des données entre de multiples services.

L’entreprise a également intérêt à être très vigilante à la façon doivent être gérés ces processus métier, sur lesquels un prestataire cloud aura rarement une vision à la fois fine et globale.

 

Finalement, le cloud complexifie dans certains aspects ce qu’il simplifie dans d’autres.

Face à cette nouvelle configuration, il peut être tout à fait opportun de se tourner vers son prestataire d’externalisation pour choisir les solutions cloud adaptées, qu’il peut inclure dans une prestation globale qui sera encore plus performante et compétitive, parce qu’elle tirera le meilleur parti des deux mondes.

Ivision vous propose toute une gamme de service d’externalisation et d’infogérance adaptée aux besoins de chaque entreprise. N’hésitez donc pas à consulter notre offre de service sur le sujet, et à nous adresser une demande de renseignement via notre formulaire de contact.