Le Cloud Computing a fortement fait évoluer les modes de travail, d’achat et de vente ces dernières années. Grâce au Cloud, les entreprises disposent d’une infrastructure puissante et performante, mais également plus facile à gérer et à administrer.

Qu’il s’agisse des projets liés aux ressources humaines, aux applications métier, aux applications de bureautique et de travail collaboratif ou encore, à la gestion de la relation client, l’ensemble des outils et des pôles de l’entreprise sont concernés.

Et ça n’est pas fini ! Conséquence directe, le quotidien des entreprises ressemble de moins en moins à ce qu’il était il n’y a qu’une dizaine d’années. C’est ce que nous allons tâcher de vous démontrer dans cet article.

Les frontières personnel/professionnel s’amenuisent

Une des premières modifications induite par le Cloud Computing concerne les usages des employés au sein de l’entreprise. En effet, les salariés travaillent de plus en plus hors de leur bureau. Avec le Cloud et les applications mobiles, il devient possible, non seulement, de consulter ses messages professionnels, mais aussi d’avoir accès à l’ensemble des applications critiques de l’entreprise sur un smartphone ou une tablette.

Ainsi, les cadres consultent les offres d’emploi sur la plage, posent leurs congés le soir après avoir discuté avec leur conjoint, commencent (ou continuent) à travailler dans les transports en commun, les embouteillages, ou chez leurs clients, partenaires et fournisseurs…

De plus, de nombreux salariés disposent d’équipement (tablettes, smartphones,…) de niveau supérieur à ce que leur propose leur entreprise. Ce qui les amène, d’une part, à faire pression sur l’organisation pour qu’elle améliore son offre et, d’autre part, à utiliser leur matériel personnel à des fins professionnelles – ce qui est rendu possible par les applications Cloud qui offrent désormais un excellent niveau de sécurité. (Voir notre article sur le sujet : Byod, risque ou opportunité pour les entreprises)

Résultats, les demandes sont de plus en plus pressantes et pressées, de la part des collaborateurs comme des managers. Et les salariés qui travaillent jusque dans leur lit sont de plus en plus nombreux !

Les relations entre salariés et managers sont modifiées

Outre une modification des usages, le Cloud induit également une modification des relations entre les différents acteurs de l’entreprise.

Ainsi, les échanges entre collaborateurs et managers, comme entre les collaborateurs et les différents services fonctionnels de l’entreprise (RH, SI,…) sont de plus en plus interactifs. Ils s’effectuent aussi, de plus en plus, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, soir et week-ends compris.

Ce qui implique une disponibilité accrue des services de l’entreprise. Le temps de travail étant plus difficile à circonscrire, les managers sont amenés à apprécier la compétence des salariés sans tenir compte de leur temps de présence au bureau.

D’ailleurs, d’après une enquête récente, 75% des managers tolèrent bien mieux le retard de leurs collaborateurs car ils savent que la plupart d’entre eux ont déjà débuté leur journée de travail avant d’arriver au bureau. Et le télétravail est accepté dans de plus en plus d’entreprises.

Une gestion informatique qui évolue

Outre une modification des usages et des relations entre les employés, le Cloud inclut nécessairement des changements au niveau de la gestion informatique de l’entreprise. Ainsi, les parcs informatiques des entreprises disposent de moins en moins de postes fixes (PC ou Mac) et de plus en plus de smartphones, de tablettes et de PC tactiles.

De plus, le parc et les services informatiques doivent de plus en plus répondre à une demande­ mondiale (elle vient de n’importe où),­ sans limite dans le temps (les demandes peuvent affluer à toute heure du jour et de la nuit, week-ends inclus, tant pour les applications concernant les clients que les salariés) ­et variable en volume (les niveaux de demande évoluent de plus en plus en fonction des périodes).

Enfin, les compétences des services SI évoluent dans leur nature même. La croissance de la demande n’entraîne plus la croissance des serveurs en interne, mais elle retentit sur les contrats, que les Directions Informatiques sont amenées à gérer, notamment en mode Cloud (et en Saas en particulier).

Petites entreprises et PME jouent dans la cour des grands

Les petites entreprises et les PME sont particulièrement impactées par ces changements apportés par le Cloud. En effet, conçues pour fonctionner dans des infrastructures réseaux à débit variable, ou réduit, les applications Cloud offrent à leurs utilisateurs une disponibilité et un niveau de sécurité important, ce que la plupart de ces entreprises seraient incapables de s’offrir par un autre moyen.

Flexible, le Cloud permet de faire face aux périodes de pointes, aux pics de demande ou de consommation, sans investissement préalable, sans achat de machines et sans service SI touffu.

Une TPE ou une PME peut ainsi proposer des services de qualité (disponibles et sécurisés) accessibles de n’importe où, n’importe quand et à partir de n’importe quel type de terminal (smartphone, PC, tablette,…) aussi bien à ses clients, qu’à ses salariés et à ses partenaires.
A tous les niveaux, le Cloud s’impose donc comme une révolution, qui vient bouleverser les modes de fonctionnement des entreprises. A ce sujet, nous vous conseillons par ailleurs la lecture de notre article : Comment le Cloud impacte tous les acteurs de la chaîne IT.

Tandis que la frontière privé / professionnel s’estompe, que les échanges entre les collaborateurs sont de plus en plus interactifs, et que les SI sont plus agiles et plus performants, c’est une véritable opportunité pour des entreprises de toute taille de pénétrer de nouveaux marchés, d’innover ou encore, d’améliorer sa qualité de service.

Il paraît donc essentiel pour toutes les structures de considérer avec attention les avantages pouvant leur être apportés par le Cloud.

Des avantages tant en matière de technologie, de fonctionnement que de nouveaux usages pour tous les collaborateurs de l’entreprise.

Vous souhaitez vous aussi intégrer le Cloud dans le fonctionnement de votre entreprise ? N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour obtenir un diagnostic personnalisé.

Dernière mise à jour le 4 février 2019