Ce mois-ci, de nouvelles enquêtes sont disponibles dans le domaine de l’IT.

Il s’agit de l’Enquête Tech Head 2013 qui a été conduit auprès de 1 000 dirigeants informatiques du Royaume-Uni, des États-Unis, de France et d’Allemagne, et du Baromètre CIO 2011, réalisée auprès de 160 DSI de tous secteurs dans le monde.

Ces enquêtes, réalisées à des moments différents et dont les résultats nous arrivent en cette fin 2013 parviennent toutes deux à la même conclusion : l’évolution la plus marquante de ces dernières années pour la DSI semble être son rôle de plus en plus important concernant à la stratégie et l’innovation au sein de l’entreprise.

Mais pour innover, et prendre des décisions, il faut avant tout disposer des bonnes informations. C’est pourquoi les études que nous avons citées plus haut se sont intéressées aux différentes méthodes utilisées par les DSI pour s’informer. En voici les principales tendances :

 

Le DSI s’informe… mais vite !

A la fois gestionnaire et décisionnaire, le DSI n’a que peu de temps à consacrer à la recherche d’information. Ainsi, selon l’enquête Tech Head 2013, un DSI n’a que 3 heures par semaine à consacrer à sa veille sur les produits et les services.

Pour parcourir le plus d’actualités et d’informations, certains DSI français n’hésiteraient donc pas à se contenter de lire le titre de leurs sources (20% des DSI) ou de n’en lire qu’un résumé d’une cinquantaine de mots (36% des DSI).

Lire vite ou “scanner” l’information demande également que celle-ci soit claire et pertinente. C’est pourquoi les DSI se montreraient particulièrement critiques vis à vis de la qualité de cette information. Les erreurs qu’ils tolèreraient le moins seraient ainsi les articles mal écrits (54% des DSI) peu clairs (51% des DSI) ou avec trop de jargon (44% des DSI)

 

DSI disruptif : oser d’autres sources d’information

De plus, l’enquête relève que tous les DSI n’utilisent pas les mêmes sources d’information. Elle distingue un nouveau profil de DSI qui utilise une approche moins traditionnelle, et les baptise les DSI “disruptifs”. Leur particularité serait de ne pas se contenter des sources d’information traditionnelles. En effet, ces derniers “bouderaient” les sites de marque, les brochures et les catalogues et seraient plus sensibles aux livres blancs, aux événements et aux recommandations de leurs pairs.

De plus, ces DSI disruptif n’hésiteraient pas à utiliser les médias sociaux pour effectuer leurs recherches. Les DSI français en sont particulièrement friands, et 43 % d’entre utilisent le réseau social professionnel Linkedin. Autre réseau particulièrement utilisé, Google+ (par 28 % d’entre eux ) et Viadeo (22 % contre 7 % en moyenne si l’on compare avec les autres DSI dans le monde).

Reste que du côté de la presse IT, ce sont tout de même des valeurs sûres qui continuent d’être les plus influentes avec dans le peloton de tête, 01net.com, Lemondeinformatique.fr ou encore 01Business.

 

L’information stratégique … au sein même de l’entreprise

Enfin, en matière d’information utile, les DSI utilisent tout ce qui est à leur disposition et notamment les informations disponibles au sein même de l’entreprise.

Il est en effet primordial pour de pouvoir mieux comprendre les besoins de leurs collaborateurs notamment en termes d’outils et de fonctionnalités métier. Et ceci se concrétise notamment par la mise en place d’outils de communication et de collaboration leur permettant de mieux saisir les attentes des autres services.

Ainsi, les médias sociaux, les smartphones et les applications en mode Cloud Computing feraient parti de ces moyens pour diffuser et partager davantage l’information. Le savoir collectif obtenus est alors une matière permettant de trouver de nouvelles idées pour innover et créer de la valeur. Servi par de nouvelles solutions technologiques, ces nouveaux outils permettront d’améliorer l’implication des collaborateurs, de détecter les experts, partager les connaissances et réagir plus rapidement lors d’incidents.

 

Ainsi, avec la naissance de ces nouveaux enjeux, et une évolution de leur poste vers une orientation plus stratégique les DSI changent leur façon de s’informer. S’ils consultent toujours les valeurs sûres de la presse, ils n’hésitent pas également à utiliser de nouveaux moyens d’information tels que les réseaux sociaux.

De plus, ils deviennent de plus en plus pointilleux quant à la qualité de l’information. Une information qui peut également être récoltée au sein même de l’entreprise, par la mise en place d’outils de collaboration et de partage d’information. Des enjeux que les DSI devront désormais partager avec les autres instances décisionnaires de l’entreprise, et en particulier la DRH et la direction générale.

Ivision vous fait partgaer sa veille sur toutes les tendances de l’IT et des évolutions de la fonction de la DSI. Restez- informez ! Inscrivez à notre newsletter en bas de page, et suivez-nous sur nos réseaux sociaux, Facebook, Twitter, Viadeo et Linkedin !