Selon une étude réalisée par Acronis, société technologique mondiale dont le siège social est situé en Suisse, et le siège international à Singapour, 75% des entreprises utiliseraient des solutions de sauvegarde dans le cloud. Cette enquête, intitulée 2019 World Backup Day et réalisée dans 11 pays, dont la France, met en évidence les nouvelles problématiques des entreprises en matière de sauvegardes informatique, problématiques axées sur des besoins accrues de sécurité, mais aussi de flexibilité et de maîtrise des budgets.

Dans cette article, nous vous proposons un retour sur quelques-un des chiffres de l’étude, mais aussi, sur les différents aspects de la sauvegarde dans le cloud pour les entreprises.

Différence entre sauvegarde et stockage

Qui dit production de données dit stockage, et sauvegarde. Le stockage de la donnée et sa sauvegarde sont 2 choses différentes. Dans un premier temps, le stockage des informations peut être effectué soit sur la machine de l’utilisateur, soit sur un serveur local, soit enfin sur un serveur distant.
Pour éviter que la donnée ne soit perdue ou compromise en cas d’incident, il est nécessaire dans un second temps d’effectuer une sauvegarde de cette donnée, sur un support différent et indépendant de celui du stockage, de façon à éviter tout risque de compromission ou de contamination de ce support.

Pourquoi la sauvegarde sur support physique n’est pas adaptée aux entreprises

Durant plusieurs décennies, la sauvegarde sur support physique était privilégiée. Et pourtant, ce type de sauvegarde n’est pas le plus adapté, notamment pour les TPE et les PME, et comporte un certain nombre de risques et de contraintes.

  • Pour que la sauvegarde soit effectuée dans les meilleurs conditions possibles, le support physique doit être situé en dehors des locaux de l’entreprise, ce qui est rarement le cas.
  • La sauvegarde sur support physique est subordonnée à des actions manuelles constituant des manipulations fréquentes, chronophages, mais aussi, génératrice d’erreurs. Elle demande de la part des employés responsables des compétences spécifiques.
  • Les support physiques sont fragiles et possèdent une durée de vie limitée, difficile à estimer correctement à l’avance. Ces supports physiques peuvent faire l’objet de défaillance technique, de détérioration ou encore, de vol.

De plus, sur le plan de la gestion budgétaire et de la gestion des ressources, la sauvegarde sur support physique présente un certain nombre de limites :

  • elle nécessite des investissements de départ importants (humains et matériels)
  • elle nécessite de prendre en compte le coût et la gestion de l’entretien, de la maintenance et de la mise à jour du matériel
  • elle n’est pas facile à faire évoluer, en cas d’évolution du besoin, des calculs et des investissements supplémentaires doivent être réalisés
  • elle possède des difficultés de récupération totale des données plus importantes en cas d’incident

Si la sauvegarde dans le Cloud tend aujourd’hui à se généraliser, même et surtout auprès des petites et des moyennes structures, c’est parce que le modèle apporté par le Cloud, qui est à la fois un modèle technologique mais aussi, un modèle différent au niveau des coûts et de la budgétisation des ressources IT, est venu apporter des solutions à tous ces problèmes.

Qu’est-ce que la sauvegarde des données dans le Cloud ?

Un service de sauvegarde des données dans le Cloud, c’est lorsque un fournisseur informatique met à disposition une partie de ses infrastructures pour assurer sur ses serveurs une copie et une préservation de vos données à distance.

Les avantages de la sauvegarde dans le Cloud

La sauvegarde dans le Cloud offre aux entreprises les avantages suivants :

  • La possibilité de déplacer les données de façon plus agile
  • La possibilité de s’appuyer sur des outils d’orchestration et d’automatisation pour la gestion de leurs données
  • La possibilité d’augmenter ou de diminuer à volonté la taille de son stockage
  • Une facturation qui s’adapte à la consommation de l’entreprise
  • Une restauration rapide des données en cas d’incident, qu’il est possible de lancer en quelques clics

De plus, la sauvegarde dans le Cloud offre également des possibilités de configurations avancées telles que :

  • Le choix du degré de précision de la sauvegarde
  • Les sauvegardes dans le cloud permettent de choisir de restaurer un ensemble de données mais aussi la configuration complète d’une machine. Une photographie du système d’exploitation de ses applications et des données qui sont stockées et effectuer et peut-être rapidement restauré en cas d’incident
  • La possibilité de déléguer ou de piloter la gestion
  • Il est possible de déléguer la gestion de la sauvegarde ou de donner la main à l’utilisateur final, pour qu’il soit autonome .
  • Il est possible de définir des droits d’accès particulier selon le niveau de confidentialité requis pour l’utilisateur et les actions possibles appropriées à son rôle
  • La possibilité de choisir entre différent type d’architectures réseaux, de type Cloud Public ou Cloud privé.

En cas d’utilisation d’un Cloud hybride (à la fois cloud public et cloud privé) il est important de mettre en place une gouvernance pour gérer les échanges de données et la gestion de ces données sur des plateformes différentes

Sauvegarde sur site Sauvegarde dans le Cloud
Evolution des capacité de stockage
  • Évolutions des capacités difficiles à mettre en oeuvre (investissement, augmentation des ressources humaines et matérielles, augmentation des espaces de stockage, temps de mise en place et paramétrage technique)
  • Évolutions simples et rapides à mettre en oeuvre (à la demande, paiement à la consommation ou évolution de formule)
Facturation et Investissement
  • Investissement dans le matériel
  • Investissement dans les compétences
  • Coûts humains et matériels (Mise en place, fonctionnement, maintenance, prise en charge des incidents)
  • Pas d’achat de matériel
  • Coûts intégrés et tout compris, faciles à visualiser
  • Paiement mensualisé ou annualisé, en fonction des besoins et de la consommation
Types de coûts
  • Les coûts sont considérés comme des dépenses d’investissement (Capex)
  • Les coûts sont considérés comme des dépenses d’exploitation (Opex)
Indépendance de gestion
  • Indépendance
  • Nécessité de posséder les compétences en interne pour assumer, notamment en cas d’incident.
  • Possibilité de déléguer la gestion au fournisseur ou de gérer en autonome
  • Dépendance au fournisseur, nécessité de s’assurer de sa fiabilité

 

Comment déterminer son besoin en matière de sauvegarde de données dans le cloud ?

Ainsi, tandis que la sauvegarde dans le Cloud se démocratise, et que les offres se multiplient, la difficulté devient désormais d’identifier la bonne offre, et le bon fournisseur pour votre entreprise.

Mais quelques conseils pratiques et faciles à mettre en oeuvre peuvent vous aider dans cette tâche :

  • Identifier les priorités de sauvegarde et la criticité des données et définir les types de données à sauvegarder, qu’il s’agisse de fichiers de travail de base de données de système d’exploitation ou de configurations entières
    Cette opération peut se faire en interne, avec vos propres équipes, mais nécessite une grande rigueur et d’avoir une vue complète de votre système d’information et de tous les process de votre entreprise, ainsi que des utilisateurs qui accèdent aux données et de leurs droits et responsabilités. Ces tâches peuvent être réalisées à l’aide d’un audit de système d’information.
  • Choisir le bon prestataire pour la gestion et l’hébergement des sauvegardes.
    Pour cela, il est important d’étudier l’expérience et la santé financière du partenaire, garant de sa pérennité. Il est également important d’analyser l’accompagnement proposé par le prestataire, sa disponibilité, les formations à ses outils ou encore, la qualité de son assistance technique. Enfin, il est important que le prestataire dispose d’infrastructures performantes, innovantes, bien entretenues et mises à jour.
    Découvrez les offres de sauvegarde externalisée proposées par Ivision. 

Spécialiste de l’hébergement et de l’infogérance informatique pour les TPE et les PME, Ivision dispose de solutions adaptées pour la réalisation d’audits de système d’information, le stockage et la sauvegarde de vos données, ou encore, la gestion des incidents et la restauration de vos données. Pour en savoir plus, contactez-nous dès à présent !