Le marché de l’infogérance connaît une vive croissance : 288 milliards de dollars aurait été dépensés sur le marché mondial de l’infogérance durant la seule année 2013. En France, l’externalisation est un des segments les plus dynamiques, avec un démarrage de plus de 80 millions d’euros par an pour le premier trimestre 2014.

Parce que les besoins informatiques évoluent en permanence et que tout gérer en interne coûte très cher, il devient donc de plus en plus intéressant et de plus en plus critique de se poser la question d’avoir recours à l’infogérance, voire d’externaliser son système d’information.

Nous allons dans cet article vous présenter quelques-uns des atouts de l’infogérance et de l’externalisation, qu’il s’agisse de la réduction des coûts ou de l’amélioration de l’agilité.

 

De l’infogérance à l’externalisation

Dispositions législatives et réglementaires, nouveaux circuits de commercialisation et de communication, besoin d’accessibilité accru, nouveaux usages numériques (comme la visioconférence),… les nouvelles technologies gagnent de plus en plus de terrain dans les entreprises.

La mise en place de ces nouvelles solutions requiert de plus en plus de compétences et de matériels (serveurs, bases de données,…). Pour faire face à ces nouveaux besoins, il peut être pertinent d’infogérer, c’est à dire, confier la gestion de son système d’information à un partenaire prestataire, voir même, d’externaliser son système d’information, en laissant le soin à l’infogérant de gérer, mais également, d’héberger lui-même ce système d’information.

L’entreprise ne dispose alors en matière de matériel informatique que du strict minimum dans ses locaux. Le reste du système d’information se trouve dans les infrastructures techniques tenues par le prestataire, des data-centers qui permettent l’hébergement des serveurs et les autres équipements informatiques des entreprises, tout en optimisant leur accessibilité et leur disponibilité.

Infogérance et externalisation permettent ainsi de bénéficier de partenaires informatiques motivés et compétents : la relation qui s’établit avec une société d’infogérance est un partenariat gagnant-gagnant. L’entreprise est conseillée par des professionnels et n’a pas à former en permanence ses collaborateurs aux nouvelles technologies émergentes.

 

Réduction des coûts

En matière d’optimisation de la gestion du système d’information, une des préoccupations qui revient le plus souvent est celle de l’optimisation du budget. Le recours à l’externalisation permet presque toujours de réduire les coûts informatiques.

En effet, les entreprises qui font appel à ce type de prestations bénéficient des économies d’échelle réalisées par leur partenaire prestataire. Elles ne “consomment” que les ressources informatiques dont elles ont besoin, et n’ont plus à faire de dépenses d’investissement lourds.

Cette consommation à la demande devient également extrêmement pratique dès lors qu’il s’agit de mettre en place des expérimentations au sein de l’entreprise : l’expérimentation, matérielle ou logicielle peut alors être effectuée sur un temps donné et pour des ressources données, et stoppée dès lors que le but souhaité est atteint.

 

 

Amélioration de l’agilité

L’externalisation est également une solution de choix pour toute entreprise qui souhaite améliorer son agilité.

Tandis que les entreprises disposent de besoins de plus en plus fluctuants, l’agilité est un facteur de compétitivité important. En effet, certaines entreprises doivent faire face à des activités saisonnières qui leur font régulièrement des périodes calmes entrecoupées par des périodes de forte activité. De plus, de nombreuses entreprises sont également sous le coup d’éventuelles restructurations, de changements ou d’évolution d’activité qui font naître des besoins informatiques différents.

L’externalisation permet dans ces conditions de disposer d’un système d’information qui peut évoluer de façon quasi instantanée. Il n’y a plus alors qu’a se coordonner avec son prestataire pour suivre le cheminement de l’activité et au besoin, anticiper sur les évolutions techniques à mettre en place : augmentation de postes informatique, de mémoire, de puissance, d’espace etc…

 

Cloud computing et SaaS : les deux alliés de l’externalisation

Si l’infogérance et l’externalisation se développent, c’est qu’elles sont également sous l’influence bénéfique des plusieurs autres technologies :

Le Cloud Computing qui permet de stocker et d’accéder aux données et applications de l’entreprise indépendamment de l’heure et de la localisation.

Le Saas, software as a service, qui est un facteur de flexibilité et d’innovation supplémentaire : plus d’acquisition de logiciels, plus de frais de maintenance, plus de gestion de licences…
Cloud et Saas étant également en forte croissance, il est légitime de penser qu’ils feront de plus en plus partie du quotidien des entreprises, au même titre que les prestations que nous venons d’évoquer tout au long de cet article.
L’infogérance et l’externalisation sont ainsi deux types de prestations complémentaires. Tandis que l’infogérance consiste à ne confier que la gestion de son SI, l’externalisation va plus loin en donnant la possibilité au prestataire de mettre à disposition sa propre infrastructure.

De cette façon, le client est assuré de bénéficier d’un système informatique digne des plus grandes entreprises, performant et maintenu en permanence.
Les entreprises, qui disposent de leur équipement et logiciels informatiques sous la forme d’un service à la demande peuvent ainsi se focaliser sur leur cœur de métier et leurs compétences phares, gagner en flexibilité, le tout, sans se disperser.

C’est donc un immense avantage pour tous les types d’entreprises et d’organisations, puisque ces offres ne sont pas réservées qu’aux grandes structures, mais sont également accessibles aux PME et même aux TPE.