Le modèle Saas (Software as a service) gagne du terrain dans tous les domaines de l’édition logicielle. Tandis que la plupart des grands éditeurs ont déjà annoncé, soit la migration effective, soit des chantiers en vue d’une migration vers le Saas, le Saas est un vecteur de croissance pour le marché du logiciel, qui affiche une augmentation de 4,8% en 2013.

Le Saas à l’avantage de séduire à la fois les utilisateurs, les clients, et les éditeurs, tant en matière d’utilisation, de gain de productivité, que de gestion ou encore de business modèle.

Nous allons dans cet article tâcher d’analyser quelles sont les précautions à prendre lors du passage à une solution Saas, et quelles sont les promesses affichées par ce nouveau mode d’utilisation et de consommation de logiciel.

 

Saas : quelles précautions prendre avant de souscrire ?

Tandis que la plupart des éditeurs proposent désormais leurs nouvelles offres en mode Saas, les entreprises souhaitent disposer de garanties quant au bon fonctionnement des solutions sous cette forme, mais surtout, quant à leur fiabilité et leur pérennité.

Ainsi, parmi les précautions à prendre en matière de Saas, il faut s’assurer :

  • de la sécurité de la solution. Pour cela, un audit technique peut être réalisé par les équipes informatiques en interne ou par un prestataire consultant externe. Le respect de certaines normes peut également être un bon indicateur en matière de sécurité des données.
  • de la disponibilité des données, c’est à dire dans quelles mesures le prestataire s’engage à ce que les données soient accessibles (24h/24, sous combien de temps en cas de panne…)
  • de la confidentialité des données, c’est à dire, de l’engagement pris par le prestataire de respecter la plus stricte confidentialité concernant les données gérées. Cet engagement peut s’accompagner le cas échéant d’une clause pénale. La confidentialité des données peut également être renforcée par des mesures sécuritaires telles que le chiffrement des données ou leur isolement technique.
  • des moyens mis à disposition pour intégrer à postériori d’anciennes données. Ce qui peut permettre si nécessaire de réintégrer l’historique des informations utilisées sur la ou les précédentes applications.
  • des moyens mis à disposition en matière de réversibilité : sera-t-il possible, en cas de changement de solution, de réutiliser ou d’exporter les données sous une forme exploitable
  • de la compatibilité de la solution avec les éventuelles autres applications ou outils de l’entreprise
  • de la conformité légale de la solution en matière de stockage des données, qu’il s’agisse de respecter les lois édictées par la commission européenne ou des lois relatives à des secteurs particuliers (banques, santé…)

Saas : quels avantages peut-on en espérer ?

Ainsi il est nécessaire de s’assurer que la future solution respecte ces principes et que les fonctionnalités et caractéristiques affichées correspondent aux besoins de l’entreprise.
Une fois ces différents points validés, les utilisateurs peuvent alors espérer profiter des nombreuses promesses affichées par les applications en mode Saas :

  • Souplesse au niveau des coûts : au lieu de réaliser des investissements lourds pour la mise en place de la nouvelle solution, les coûts sont étalés dans le temps, répartis en fonction du nombre d’utilisateurs, adaptables en fonction de la demande. Ce nouveau business modèle typique du Cloud et du Saas permet aux petites structures, TPE ou PME, d’accéder aux mêmes technologies que les grandes entreprises.
  • Facilité de mise en place et de gestion : le déploiement de la solution devient beaucoup plus rapide dans la mesure où il n’y a aucun outil à installer sur les postes, et pas de données à stocker en interne.
  • Facilité de maintenance : l’application est beaucoup plus facile à gérer et à maintenir dans la mesure où les mises à jours sont réalisées automatiquement par l’éditeur et où les éventuels problèmes techniques sont gérés par l’éditeur sur son propre serveur. Tous les utilisateurs utilisent une seule et même version de l’application.
  • Utilisable partout : puisque l’outil est disponible via un simple navigateur web, les utilisateurs peuvent y accéder depuis n’importe quel poste connecté à Internet. Ce qui permet d’accéder à l’outil en situation de mobilité, ou via les différents sites ou filiales de l’entreprise.
  • Mieux sécurisée : puisque l’application est hébergée par l’éditeur, celle-ci est généralement mieux sécurisée qu’en interne au sein de l’entreprise. En effet, elle est alors stockée dans des datacenter sécurisés, et monitorée par des experts de l’hébergement informatique.

Ainsi nous venons de passer en revues différents points de vigilance lors de la mise en place d’une solution en mode Saas, et les avantages que les utilisateurs peuvent en espérer.

Outre les questions de sécurité, disponibilité et réversibilité des données, il ne faut pas oublier toutes les dispositions légales, telles que la confidentialité ou le respect des lois en matière de stockage des données par exemple.

Une fois ces pré-requis évalués, les entreprises peuvent ensuite espérer de nombreux avantages de leur solution Saas : une gestion plus souple des coûts, une mise en place plus facile, une maintenance facilité, et des données plus accessibles et plus