L’entreprise moderne est une entreprise numérique : telle est la conclusion que tirent régulièrement les cabinets d’études IT de ces dernières années.

Collective, collaborative, présente sur Internet, l’entreprise moderne possède des données mobiles et un besoin de flexibilité grandissant. Pour rester compétitive, elle doit s’adapter à la révolution numérique qui est en train de s’amorcer, et faire en sorte de disposer d’un système d’information performant et agile.

La PME ne fait pas exception à ces problématiques. Au contraire, c’est peut-être le type d’entreprise pour lequel la question se pose de la manière la plus cruciale. Parce qu’elle dispose des mêmes contraintes que les grandes entreprises, sans toutefois avoir le même budget. Et parce que dans ce monde ou les informations sont de plus en plus virtualisées, les problématiques d’exploitation des données, de sauvegarde et de continuité de l’activité sont devenues encore plus cruciales.

 

La gestion en interne : possible mais coûteuse

S’il était encore facile, il y a quelques années, d’effectuer en interne la gestion informatique d’une PME, sans toutefois déployer des moyens importants, la complexification actuelle des systèmes d’information remet aujourd’hui ce paradigme en cause.

Multiplication du nombre de postes, du nombre de licences, des types d’accès et du matériel connecté rendent le réseau informatique de l’entreprise plus dense et plus fragile. Pour les PME, la solution est donc soit de recruter un ou plusieurs profils dédiés à cet entretien, soit de faire appel aux services d’une société externe.

La gestion en interne possède des avantages en termes de suivi, mais pas forcément en termes de performance. En effet, pour disposer d’équipements performants, l’entreprise doit réaliser des investissements importants.

De plus, devant la rapidité d’évolution des équipements, le matériel physique et logiciel doit être fréquemment renouvelé, sous peine de perte de compétitivité ou de subir une augmentation des dysfonctionnement.

Enfin, la gestion en interne des ressources informatiques humaines, se révèle une des solutions les plus coûteuses pour les PME, avec de plus la difficulté de trouver le ou les bons profils parfaitement adaptés aux spécificités de son SI. C’est pourquoi, selon une étude Paragon Software parue en 2013 et portant sur les habitudes de sauvegardes informatiques des PME, près de 30% des PME ne disposeraient pas d’un administrateur informatique en interne ou n’auraient pas les moyens d’en recruter un.

 

La gestion en externe : sur site ou chez le prestataire ?

Au regard des contraintes que nous venons d’évoquer, la gestion en interne est un modèle de moins en moins privilégié par les PME. Les études les plus récentes font généralement état d’un pourcentage de sous-traitance de la maintenance informatique à hauteur de ⅔ des entreprises.

Ainsi, le modèle le plus utilisé est celui de l’infogérance sur site, qui consiste à faire appel à un prestataire, qui se déplace dans l’entreprise. La prestation peut être ponctuelle, tandis que pour une meilleure qualité de service, et notamment un meilleur suivi, l’entreprise choisira de contractualiser la relation avec une collaboration sur le long terme.

Mais de plus en plus, un nouveau modèle d’infogérance informatique apparaît : celui de la gestion en externe du matériel. Ce mode de fonctionnement est notamment encouragé par le développement de la connectivité haut débit et des services hébergés. Enfin, l’arrivée du Cloud Computing, qui induit une consommation de ressources informatiques sous la forme d’un service, encourage ce modèle.

 

Les enjeux de cette nouvelle tendance sont extrêmement importants pour les PME :

  • Avec la mise à disposition des données par Internet, via un simple navigateur, les entreprises offrent à leur salarié plus de souplesse, de mobilité et de possibilités de partage d’information et de collaboration.
  • l’entreprise n’est plus contrainte d’investir massivement en matériel. De simples postes reliés à Internet suffisent pour son fonctionnement au quotidien.
  • L’entreprise dispose d’un système d’information performant fonctionnant avec les meilleures technologies du marché, et élimine les risques d’obsolescence
  • l’entreprise dispose d’une agilité plus grande en matière d’évolution informatique. Elle peut très facilement faire évoluer les ressources informatiques utilisées, à la hausse ou à la baisse, ou encore, changer de technologie
  • alors que les problématiques de sécurité et de sauvegardes ne sont pas toujours bien gérées au sein des PME, l’externalisation informatique permet de confier a un prestataire spécialisé le soin de prendre en charge la sécurité et les sauvegardes, dans des environnements hautement sécurisés.

 

Ainsi, l’infogérance informatique est un devenu un modèle prédominant en matière de gestion informatique chez les PME. Outre une plus grande agilité, l’infogérance permet de réduire considérablement les investissements matériels, notamment dans le cas où le modèle choisi est celui de l’externalisation de tout ou partie du système d’information.

Si les problématiques de localisation des données ou de contractualisation avec le partenaire doivent être étudiées avec soin, le recours à un partenaire restera la solution la plus efficace pour une PME pour disposer d’un système d’information fiable, performant, agile, sécurisé, et ce, à de moindre coûts.