Lorsque l’on souhaite mettre en ligne des fichiers, un site Internet, ou héberger son système d’information, on a besoin de serveurs, mais surtout d’un bon hébergeur professionnel.

La différence entre un hébergeur grand public et un hébergeur professionnel, sera généralement du côté de la qualité de service et des engagements pris par le prestataire. Cette différence repose également sur les services additionnels pouvant être délivrés, audits de système d’information, conseil en matière de dimensionnement de l’infrastructure ou encore monitoring et mise en place de plan de reprise d’activité ou de plan de continuité d’activité.

Dans cet article, nous vous proposons une liste des principaux critères à examiner lors de votre recherche d’hébergeur professionnel.

 

Les engagements au niveau technique

Dans un premier temps, l’hébergeur professionnel se doit de décrire les moyens technologiques mises à la disposition de ses clients. Communément, il s’agit des éléments suivants :

  • L’espace disque : l’espace disque correspond à l’espace disponible pour l’archivage des données que vous souhaitez héberger. Chez certains hébergeurs, cet espace peut être limité. Chez d’autres, il est évolutif. Chez d’autres enfin, il est illimité.
  • La bande passante : la bande passante correspond à la quantité de données qu’il vous sera possible de faire transiter via votre hébergement, qu’il s’agisse d’émissions de données (upload) ou de réceptions de données (download) du client vers le serveur, et ce pour une durée déterminée (par exemple, pour un mois).
  • La disponibilité de l’infrastructure : cette disponibilité correspond au pourcentage auquel l’hébergeur s’engage à ce que les infrastructures mises en place soient fonctionnelles, c’est-à-dire sans panne. Ainsi, lorsqu’un hébergeur s’engage à une disponibilité de 99,5 %, cela veut dire qu’il s’octroie la possibilité que les serveurs ne fonctionnent pas au moins 3h30 par mois. À titre de comparaison, lorsqu’un hébergeur s’engage à une disponibilité de 99,9 %, cela veut dire que ses serveurs ne connaissent pas plus de 40 minutes de panne mensuelles.
  • Le service mail : le service mail est généralement compris avec l’hébergement d’un site Internet, car rattaché au fonctionnement du nom de domaine. Il est important de connaître le nombre d’adresses mail dont vous avez besoin est de vérifier l’interface mise à disposition par le professionnel pour la consultation des e-mails.

 

Les engagements côté services

Cependant, tandis que les hébergeurs se tirent la corde pour ce qui est des différents éléments techniques mises en place, la qualité et l’offre en matière de services représente la base la plus intéressante sur laquelle comparer les différents prestataires.

  • La sauvegarde : Il est absolument nécessaire de s’assurer que son hébergeur propose, inclus dans la prestation d’hébergement, une offre de sauvegarde des données. La qualité des sauvegardes informatiques peut-être très différente d’un prestataire un autre. Il convient de s’assurer que la fréquence de sauvegarde et les possibilités de remise en ligne des données correspondent à son besoin. Il est également important de vérifier que les données les plus critiques de l’organisation bénéficient de la meilleure protection possible, avec pourquoi pas une sauvegarde externalisée et redondée en plusieurs points.
  • La sécurité : quels sont les moyens mis en œuvre par l’hébergeur pour assurer la sécurité des données du client contre des éventuelles attaques malveillantes, des piratages ou encore contre des éventuelles pannes, pertes de données ou intempéries
    Bien entendu, les locaux de l’hébergeur doivent être entièrement sécurisés et les procédures d’accès aux données se doivent d’être absolument strictes et rigoureuses pour que l’ensemble de ces risques soient garantis.
  • Le support technique : tandis que l’hébergeur cherche à limiter tout éventuel problème de fonctionnement sur sa plate-forme, il doit également proposer à ses clients un support technique de qualité, disponible et performant, avec différents moyens de contact, et des engagements en matière de prise en charge du problème ou de résolution de la panne.
  • Le PCA / PRA : Le plan de continuité d’activité et le plan de retour à l’activité sont deux types de services qu’il est également possible de mettre en place dans le cadre d’un hébergement professionnel. Ainsi, pour le plan de retour à l’activité, s’agit de permettre une remise en ligne rapide en cas de panne, en suivant une stratégie établie à l’avance par le prestataire et son client. Pour ce qui est du plan de continuité d’activité, la stratégie établie par le client et son prestataire doit permettre, via l’utilisation de différentes solutions de secours, un maintien en continu de l’activité, et ce quel que soit le type de panne envisagée.
  • Les services additionnels : nous en parlions en introduction, les services additionnels proposés en matière d’hébergement professionnel sont les plus intéressants à comparer lorsqu’il s’agit de choisir son prestataire. En effet, ces services peuvent être très différents d’un hébergeur à un autre et apporter une véritable valeur ajoutée à l’offre.
    Comme exemple de service, on peut ainsi citer la possibilité d’être accompagné par le prestataire dans une meilleure connaissance de son système d’information, à travers par exemple la mise en place d’un audit informatique. Cet audit peut se révéler un véritable préalable à tout choix d’hébergement, notamment parce qu’il est indispensable de bien connaître ses besoins afin de pouvoir dimensionner son infrastructure informatique.

Ainsi nous venons de passer en revue les critères les plus importants concernant le choix d’un hébergeur informatique professionnel.

D’une part, les critères techniques qui correspondent à la qualité des infrastructures offertes par le prestataire, la qualité de leur maintenance mais aussi au volume et aux performances alloués aux clients. Et d’autre part, les critères liés au service apporté par le prestataire, et qui correspondent à l’avant-vente, au support technique et aux différents éléments mis en œuvre pour le bon fonctionnement du service sur le long terme.