Alors qu’il y a quelques mois encore, le Cloud Computing s’annonçait comme une tendance qui devait faire ses preuves, ce nouveau modèle s’est désormais imposé à l’esprit des entreprises.

Si ces chiffres sont étonnants, le marché de l’emploi n’a pas non plus suffisamment suivi cette tendance, et il existerait actuellement une véritable pénurie de compétences dans ce domaine. Voyons ensemble pourquoi une telle pénurie existe, et quels sont les caractéristiques de ces spécialistes du Cloud Computing, tant recherchés.

 

Une pénurie de profils spécialisés dans le Cloud

Pour preuve ? Une étude IDC révèle que ⅔ des entreprises dans le monde envisagent de passer au Cloud, et qu’une entreprise sur deux considérerait le Cloud comme une priorité !

Selon une étude parue en mai 2013 et réalisée par le cabinet d’études et de conseil sur l’informatique et les télécommunications IDC, 1,7 million de postes liés au Cloud Computing seraient restés vacants dans le monde en 2012.

Les chiffres sont importants, presque indécents au regard de la crise économique et financière qui a frappée depuis 2008 la plupart des pays développés. Pourquoi tant de poste hautement qualifiés n’ont-ils pas pu être pourvus ?

Les raisons sont pourtant simples. Tout d’abord, le Cloud Computing est venu là où on ne l’attendait pas. On le disait coûteux, mais les dirigeants se sont très vite rendus compte des avantages qu’ils pouvaient en tirer, notamment en terme de flexibilité et d’optimisation des ressources informatiques.

On le disait non sécuritaire, et même si sur ce point il importe toujours d’être vigilant, les sociétés ont également bien compris qu’entre des informations “dans le nuage” mais monitorées et sécurisées par des experts, et des données stockées sur un réseau local “maison”, les problèmes de sécurité ne sont pas forcément là où on les attend.

Le besoin est donc là, mais les compétences elles, font défaut, et nous allons voir pourquoi.

 

Un manque de formations et de certifications

Plusieurs facteurs sont en jeu dans cette pénurie de profils spécialisés dans le Cloud Computing.

En premier lieu, tout comme le Cloud lui-même est encore flou et manque de délimitations claires, il n’existe pas de critères uniformisés pour certifier des compétences des professionnels dans ce domaine. Dans ces conditions, comment faire pour recruter, quels savoirs-faire rechercher ?

Le premier réflexe des professionnels est de rechercher des candidats ayant bénéficiés de formations spécialisées en Cloud Computing. Mais, second problème, la discipline étant jeune, il n’existe pas encore suffisamment d’offre de formations, et la plupart des formations disponibles jusqu’à présent dans ce domaine n’étaient que des formations courtes, de quelques jours à peine, généralement dispensées par des SSII. Dans ces conditions, il n’est pas possible d’apporter une réelle expertise aux participants.

Cependant, les choses sont en train de changer. En effet, à l’initiative de certaines grandes écoles et universités, de nouvelles formations spécialisées en Cloud Computing sont en train de voir le jour. Ainsi, l’année dernière, un master professionnel Cloud Computing & Mobility s’est ouvert à l’université de Picardie.

Du coté des écoles, on peut citer l’école centrale de Paris, qui propose un cursus autour des meilleures pratiques du Cloud computing, avec deux spécialisations : la gouvernance d’une solution Cloud Computing, et l’architecture de solutions Cloud computing ou hybrides.

 

Recrutement Cloud Computing : Les profils les plus recherchés

Ainsi, tout n’est pas perdu pour l’avenir du recrutement dans le domaine du Cloud, puisque de nouvelles formations commencent à éclore, notamment en France. La France ne s’y est donc pas trompée, puisque à l’horizon 2015 le secteur du Cloud devrait représenter près de 190 000 emplois. Cependant, sur ces 190 000 emplois autour du Cloud, tous ne sont pas égaux : certains seraient en effet plus prisés que d’autre.

C’est le cas de l’Architecte Cloud, un profil articulé autour de compétence tant en intégration qu’en exploitation. L’architecte Cloud se doit d’être généraliste et pluridisciplinaire, afin de pouvoir organiser la transition vers le Cloud tout en abordant toutes les questions nécessaires, qu’il s’agisse des SGBD, de la virtualisation ou encore de la communication entre les différentes applications de l’entreprise. Les architectes du Cloud doivent également être capable de prendre du recul pour aborder les aspects fonctionnels liés aux besoins métiers.

Autre profil particulièrement recherché, celui de l’Ingénieur système / réseau. Mais, parce que les ingénieur système réseaux spécialisés en Cloud et expérimentés sont rares, les professionnel du secteur ont actuellement tendance à recruter au sein des écoles d’ingénieur, notamment, au sein des cursus qui effectuent des perfectionnements en architecture Cloud. Les étudiants sont alors intégré dans l’entreprise via des cursus professionnalisant en alternance. L’objectif : former en un an un ingénieur système réseaux opérationnel et à jour concernant les toutes dernières connaissances dans le domaine du Cloud Computing.

 

Ainsi, nous venons de voir qu’une réelle pénurie de profils existe aujourd’hui dans le domaine du Cloud Computing, en France comme dans le monde entier.

Parce qu’il s’agit d’une technologie jeune, que des certifications ne sont pas encore mises en place, et que les formations spécialisées sont encore rares ou peu efficaces, les difficultés pour recruter des experts du Cloud sont importantes. Cependant, des solutions sont possibles. En France, les organismes de formation sont en train de prendre le train en marche, et de nouvelles formations spécialisées, à l’université ou chez les grandes écoles, sont en train de naître.

En attendant, les recruteurs font preuve de pragmatisme, et n’hésitent pas à utiliser les dispositifs de formation professionnalisant pour former eux-même leurs spécialistes du Cloud au bout d’un an au sein de l’entreprise. Dans tous les cas, le Cloud Computing reste un secteur porteur pour l’économie et pour l’emploi, un secteur qu’il faut donc continuer d’encourager et de faire connaître auprès des jeunes diplômés.

 

Ivision mets un point d’orgue à composer ses équipes avec des profils experts pour chacune de ses spécialités.

 Ivision recrute ! Rendez-vous sur notre rubrique dédiée au recrutement pour consulter toutes nos offres !