Depuis près de 2 ans, la presse est en effervescence autour de la thématique de la cybersécurité : chaque jour, ce sont de nouveaux virus, de nouvelles attaques ou de nouvelles compromission ou vols de données qui sont dévoilés. C’est un fait que les attaques de sécurité informatique n’ont désormais de cesse de se multiplier, et que toutes les structures peuvent être concernées, quelle que soit leur taille.

Alors que les menaces se généralisent, les entreprises et les institutions françaises tentent de mettre en place des politiques de sécurité et des solutions de protection effective. De la même façon, une nouvelle demande en matière de spécialistes compétents dans ce domaine est en pleine émergence.

Mais force est de constater que les besoins et les offres d’emploi sont plus importants que les profils de spécialistes disponibles. Dans cet article, nous allons traiter le sujet de cette pénurie de compétences en sécurité informatique ainsi que les solutions intermédiaires qui s’offrent aux entreprises et organisations en demande de ces compétences.

Cybersécurité : des besoins en augmentation

Tandis qu’une majorité de responsables interrogés se disent confiants dans leur capacité à protéger leur entreprise contre les attaques informatiques, une étude d’Accenture met en avant des statistiques inquiétantes : sur 114 tentatives d’intrusion en un an, identifiées dans l’enquête menée auprès de 2000 dirigeants, plus d’un quart aboutirait à une violation effective des dispositifs de sécurité.

Ces chiffres ne sont pourtant pas surprenants. Ils sont le reflet d’une réalité qui s’impose de plus en plus aux dirigeants : en 2017, il est devenu nécessaire d’investir dans la sécurité et la protection de son système d’information.

Car à l’heure où tous les processus des entreprises et des organisations font appel au système d’information, maintenir la confiance avec ses clients et partenaires est indispensable.

De plus, les conséquences lors d’une attaque informatique avérée peuvent être parfois très importantes et représenter des coûts difficiles à surmonter.

Ainsi, selon le syndicat professionnel des entreprises de services du numérique, Syntec numérique, 60 % des entreprises françaises auraient augmenté leur budget dédié à la sécurité informatique en 2016.

Experts en sécurité informatique : Un recrutement difficile

Cette augmentation du budget va également de pair avec la recherche de nouvelles compétences afin de piloter la sécurité informatique de l’entreprise. Mais tandis que cette prise de conscience est nouvelle, il est actuellement difficile de recruter de tels experts.

Selon une étude Intel Security réalisé en 2016 en Europe, 15 % des postes en sécurité informatique vacants en France ne seront probablement toujours pas pourvus en 2020.

Pourquoi de telles difficultés pour recruter ? Voici quelques-unes des hypothèses que nous pouvons élaborer :

  • s’il ne fait aujourd’hui aucun doute que la sécurité informatique est un enjeu vital et que toutes les structures et organisations sont concernées, cette prise de conscience n’a eu lieu que récemment et le marché de l’emploi n’a pas encore eu le temps de s’adapter à cette nouvelle demande.
  • dans le même temps, les grandes entreprises, les gouvernements et les institutions, qui ne peuvent faire l’impasse sur ces problématiques de sécurité informatique, sont les premiers à investir dans le recrutement d’experts. Avec des postes débutants ou junior qui sont déjà très bien rémunérés, ces profils deviennent difficile d’accès pour les PME et les TPE.

Une alternative au recrutement, la sous-traitance

Quand le recrutement est difficile, quels sont les autres possibilités accessibles aux structures de toutes tailles, et notamment aux moyennes et petites entreprises ?

La sous-traitance de sa sécurité informatique, voire de la gestion globale de son informatique reste la solution la plus pratique et la plus abordable pour ces structures, et ce, pour plusieurs raisons :

  • Toutes les entreprises n’ont pas les moyens de recruter un expert, et a fortiori, de recruter une équipe de spécialistes en sécurité informatique, avec les différents profils et les spécialités que cela suppose.
  • En faisant appel à une entreprise spécialisée dans ce domaine, l’entreprise dispose de compétences expertes de haut niveau.
  • Sous-traiter la gestion de sa sécurité informatique permet de maîtriser son budget et de le faire facilement augmenter ou diminuer en fonction de ses besoins.
  • Faire appel à un sous-traitant permet également de bénéficier de ses procédures (tests d’intrusions, PRA, PCA, sauvegardes de données) solutions (antivirus, antispam, anti-malware) et de ses infrastructures (hébergement professionnel), pour une sécurité informatique efficace et fonctionnelle.

Ainsi, selon un bulletin de Gartner, le marché de l’externalisation en sécurité informatique devrait passer de 14.1 milliards de dollars en 2014 à 24.5 milliards de dollars en 2019. Dans l’attente d’un marché de l’emploi de la sécurité informatique accessible aux TPE et aux PME, le recours à un prestataire expert se révèle être une solution accessible et permettant de disposer d’une protection informatique efficace à moindre coût.

N’hésitez pas à découvrir l’offre en sécurité informatique d’Ivision en cliquant ici

Dernière mise à jour le 31 mai 2019