La sécurité informatique est un domaine qui est en train de prendre de plus en plus d’ampleur dans les stratégies IT des entreprises. C’est ce que révèle le cabinet d’études et de conseil Gartner, à l’occasion de l’évènement “Gartner Security and Risk Management Summit”, qui vient d’avoir lieu les 15 et 16 September 2014 à Dubaï.

En cause : une évolution des technologies utilisées par les entreprises, et une évolution des usages. Une transformation qui devrait se généraliser et amener de plus en plus de structures à considérer les problématiques de sécurité comme vitales. Nous allons dans cet article relayer les résultats des différentes analyses réalisées par les cabinets d’études et tenter d’en comprendre les impacts en matière de décision IT.

 

De l’envolée des usages mobiles en entreprise

Selon une étude IDC, en collaboration avec Bouygues Telecom Entreprises, et dont les résultats ont été publiés en début d’année 2014, 55 % des salariés français utiliseraient un Smartphones pour un usage professionnel. Une forte progression lorsque l’on sait qu’ils n’étaient que 11% en 2011 selon Markess.

Ainsi, Smartphones et tablettes sont entrés dans le quotidien des entreprises, avec des avantages non négligeables, notamment : facilité d’accès à l’information, rapidité d’accès et fluidité des échanges. Les terminaux mobiles sont utilisés en priorité pour la consultation de la messagerie et l’accès à Internet, mais aussi, pour l’utilisation des applications.

 

Téléphones, Smartphones et tablettes : quels risques pour la sécurité ?

Une gestion compliquée

Parce que ces nouveaux terminaux mobiles, téléphones, Smartphones et tablettes, fonctionnent sous des environnements différents, ils forment des ensembles hétérogènes et donc, difficiles à gérer et sécuriser.

Le BYOD : quand l’entreprise ne maîtrise plus les appareils de son SI

Nouveau paradoxe de cette révolution mobile, le BYOD est bénéfique pour les entreprises, puisqu’il stimule la capacité de travail des employés, qui peuvent plus facilement poursuivre leur activité professionnelle en déplacement ou en dehors du temps de travail. De plus, le phénomène du Byod entraîne également une réduction des coûts, puisque cela dispense l’entreprise de fournir du matériel supplémentaire à ses employés.

Mais d’un autre point de vue, le Byod recouvre un risque important en matière de sécurité informatique, puisque des appareils non répertoriés et non protégés sont utilisés dans et en dehors du réseau de l’entreprise.

 

Les applications mobiles : le point faible dans la sécurité des entreprises

Autre problème important en matière de sécurité informatique, et soulevé par Gartner : le problème de la fiabilité des applications mobiles. Ces applications qui sont pourtant de plus en plus utilisées, même pour des usages professionnels.

Gartner indique qu’à l’horizon 2015, plus de 75 % des applications mobiles téléchargées depuis les Stores échoueront aux tests basiques de sécurité.

 

Prévisions de Gartner : les entreprises devraient renforcer leur sécurité

Ainsi, devant toutes ces problématiques, le cabinet d’étude Gartner estime que les dépenses mondiales matière de sécurité informatique atteindront 71,1 milliards de dollars américains en 2014, soit une croissance de 7,9 % par rapport à l’année 2013.

Le Byod, la multiplication des terminaux mobiles, les changements d’usages, mais aussi, le développement des services en mode Saas ou Cloud devraient pousser les entreprises à élaborer de nouvelles stratégies de sécurité et de protection, avec notamment, le recours à des consultants extérieurs pour améliorer la protection des données et mieux gérer le risque informatique. (Voir notre article : Sécurité informatique : et si le Cloud était votre allié ?)

Du coté des solutions de sécurité, de nouvelles offres dédiées pourraient naître, notamment dans les domaines du Big Data ou du e-commerce.

 

Ainsi, si la sécurité informatique des entreprises est aujourd’hui malmenée par la forte progression des usages mobiles, le Byod et l’utilisation généralisée des applications mobiles, il reste malgré tout nécessaire pour les entreprise de continuer d’assurer à leurs utilisateurs des services et des accès sécurisés.

Ces critères, associés à un marché de la sécurité informatique dynamique, devraient inciter les entreprises à investir davantage pour protéger leur flotte mobile et ainsi pallier aux éventuelles failles de sécurité de leur système d’information. Avec pour objectif de parvenir à gérer un parc informatique de plus en plus hétérogène, composé de terminaux à la fois personnels et professionnels, et malgré le téléchargement massif d’applications non fiables.

Un véritable défi que les entreprises et leurs prestataires se devront de relever.

Dernière mise à jour le 31 mai 2019