Project Description

En tête à tête avec Jean-Yves KIRION et Emmanuel LETERME

fondation-sante-service-300x118

Depuis juin 2015, Ivision intervient pour l’organisme Fondation Santé Service dans le cadre de la réalisation de l’audit de l’application informatique associée à son cœur de métier : la gestion de l’Hospitalisation à Domicile (HAD).

Nous remercions Jean-Yves KIRION, Directeur général adjoint de Fondation Santé Service, et Emmanuel LETERME, DSI de Fondation Santé Service, de s’être aimablement prêtés au jeu de l’interview pour un témoignage concernant leur collaboration avec Ivision.

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre activité ?

Jen-Yves KIRION : La Fondation Santé Service est principalement un établissement d’Hospitalisation à Domicile.
Premier HAD en France et en Europe, nous prenons en charge en moyenne 1500 patients par jour dans l’ensemble de la région parisienne. Notre activité consiste à soigner des patients ayant différents types de pathologies, notamment sur des problématiques de cancérologie, de pansements complexes ou encore de soins palliatifs ou de rééducation, avec une prise en charge de tous les âges de la vie, de la néo-natalité jusqu’aux personnes âgées.

Nous avons également deux activités complémentaires, même si elles sont plus modestes par rapport à l’HAD : d’une part, une activité SSIAD, Service de Soins Infirmiers à Domicile, réalisés majoritairement par des Aide-soignant. Et d’autre part, une activité de formation assurée par Santé Service Formation.

Ce qui ressort de votre activité c’est le fait que vos soignants, qui interviennent à domicile, travaillent en permanence en situation de mobilité. Quelles particularités cela génère-t-il sur votre système d’information & comment est organisé ce système d’information ?

Jean-Yves KIRION : Effectivement, la particularité de l’HAD est d’intervenir au domicile du patient. Pourtant, nous nous devons d’apporter la même qualité de soins qu’un hôpital classique pour que la prise en charge à domicile soit un réel avantage. Nous avons un effectif de près de 1000 salariés composé majoritairement de soignants qui interviennent sur toute la région parisienne. Il faut d’une part que ces soignants aient la possibilité d’effectuer leurs soins dans une grande autonomie et d’autre part il nous faut pouvoir être en contact avec eux et ce, de façon permanente. Tout cela ne peut s’effectuer que par le biais d’un système d’information efficace et fonctionnel.
Je vais passer la parole à Emmanuel, qui est notre DSI et qui va pouvoir vous renseigner davantage sur le sujet.

Emmanuel LETERME : En effet, le fait que les soignants soient en situation de mobilité, c’est à la fois un critère et une contrainte du point de vue du système d’information. Il nous faut donner aux soignants la possibilité de tracer leurs soins quotidiennement. La plupart du temps, cette traçabilité se fait au travers d’une saisie d’informations, qui s’effectue lorsque le soignant retourne à son domicile. Il retrace alors tous les événements qui se sont produits au domicile du patient. Pour appuyer ce système de traçabilité, nous souhaitons développer la saisie temps-réel, ce que nous pouvons faire avec la mise en place d’applicatifs mobiles sur les smartphones des soignants.

Ce sont donc des applications qui vous permettent d’améliorer le suivi en temps réel de vos patients. Quelles sont les applications au cœur de votre métier ?

Emmanuel LETERME : L’application « cœur de métier », c’est le dossier patient informatisé. Ce dossier permet de recenser l’ensemble des actions effectuées et de réaliser toute la coordination des soins autour du patient. Et c’est donc par rapport à cette application que nous avons décidé de faire appel à Ivision.

Pour quelles raisons avez-vous décidé de faire appel à Ivision? Quelles étaient les problématiques que vous rencontriez ?

Emmanuel LETERME : Nous avons décidé de faire appel à un prestataire car nous rencontrions, avec cette application, des problèmes de performance. Ces problèmes peuvent s’expliquer par un certain nombre de raisons. Nous pensions que le marché des logiciels était suffisamment mûr à l’époque, mais dans le domaine de l’HAD, il y a peu d’acteurs, et les éditeurs sont de petits éditeurs, qui ont davantage l’habitude de traiter avec des petites structures. Ainsi, la solution que nous avions choisie comportait un certain nombre de manques pour répondre à nos besoins. En conséquence, des spécifications ont été rédigées pour compléter les fonctionnalités initiales et les injecter dans l’application standard, ce qui a permis d’enrichir le logiciel initial.

Jean-Yves KIRION : Du point de vue des fonctionnalités, les résultats étaient satisfaisants, mais du point de vue des performances, il y avait des problèmes importants, et cela ne se résorbait pas avec le temps. La seule solution que nous avons trouvée, c’était de nous tourner vers un spécialiste qui puisse nous proposer une solution sans remettre tout en question, puisque beaucoup de développements avaient déjà été réalisés. Emmanuel a eu la très bonne idée de faire appel à Ivision, et sans cela je crois que nous étions très mal partis !

Pouvez-vous nous expliquer le commencement de votre collaboration avec Ivision? Pourquoi avoir choisi Ivision plutôt qu’un autre prestataire? Comment les avez-vous connus?

Emmanuel LETERME : Dans la mesure où cette application couvre notre cœur de métier, et que nos exigences étaient importantes en terme de sécurité, de traçabilité et de performance, nous avons décidé de recourir à l’intervention d’un spécialiste capable d’analyser ce qui se passait et d’aider notre éditeur à mettre en œuvre une solution qui réponde à nos besoins.
Je ne connaissais pas le marché des prestataires informatiques de la région et nous avons donc fait fonctionner notre réseau, nous avons consulté les sites Internet des différents prestataires et étudié leurs références. Par la suite, nous en avons reçu un certain nombre et ce sont donc les équipes d’Ivision que nous avons retenues. Ce qui nous a convaincu, c’est leur démarche pragmatique. Nous avions déjà fait un certain nombre d’audits pour d’autres solutions mais chaque fois, ce qui nous était proposé, c’était un catalogue de bonnes pratiques.

Ce qui nous intéressait dans la démarche d’Ivision, c’était l’idée de constater et d’analyser les dysfonctionnements mais surtout de proposer des solutions face à ces dysfonctionnements tout en démontrant que ces solutions fonctionnaient. Il ne s’agissait pas simplement de critiquer la solution, mais également de montrer ce qui était améliorable, et aussi et surtout, de convaincre l’éditeur. Nous devions le faire collaborer avec un partenaire qu’il n’avait pas choisi et qui allait remettre question certains aspects de son travail. La dimension humaine était donc extrêmement importante, et il fallait que ce prestataire soit véritablement dans une démarche pragmatique et dans la démonstration.

Jean-YVES KIRION : Nous avons donc eu la bonne idée de faire appel à Ivision et nous pouvons dire aujourd’hui que nous sommes particulièrement satisfaits de ce choix. Car effectivement, au-delà des qualités techniques, de nos interlocuteurs « Ivision », ce sont leurs qualités humaines, qui ont rendu possible la collaboration avec notre éditeur. Il fallait être à la bonne distance, démontrer le bien-fondé de la démarche et accompagner sans imposer. Et ils ont su faire cela d’une manière parfaite et qu’on ne peut que saluer. Cela a si bien fonctionné que non seulement l’éditeur a accepté de travailler avec eux, mais qu’aujourd’hui ce même éditeur en a fait un véritable partenaire et qu’il est demandeur de l’aide complémentaire d’Ivision. Enfin, au-delà de l’éditeur, cette dimension humaine était également importante car il fallait convaincre nos équipes, en interne.

Au terme de la mission d’Ivision, quels sont les résultats obtenus ?

Emmanuel LETERME : La collaboration avec Ivision a commencé au mois de juin 2015, et dans un premier temps ils ont réalisé un audit de l’application. L’éditeur n’a pas fait de difficultés pour ouvrir le code, Ivision a donc analysé le code et l’état de la base de données et a organisé des tests de performances. Ivision a également choisi toute une série d’indicateurs, comme par exemple, le temps de réponse, le chronométrage d’ouverture d’une page etc.

Les résultats de juin 2015 ont été enregistrés, puis une démarche d’amélioration du code et de la base de données a été établie et petit à petit de nouvelles mesures ont été faites sur la base de ces mêmes indicateurs. Au fur et à mesure, nous avons vu évoluer ces indicateurs de manière très importante, et c’est donc sur la base d’éléments très tangibles et factuels que nous avons pu constater l’efficacité de la démarche d’Ivision.

Êtes-vous satisfait? Recommanderiez-vous IVISION et pourquoi ?

Jean-Yves KIRION : Dans le milieu professionnel, où il n’est pas toujours évident de recommander, nous cautionnons Ivision sans aucun problème, Emmanuel et moi, et s’ils en ont besoin, nous les recommanderons volontiers.
De cette collaboration avec Ivision, qui se poursuit aujourd’hui, nous pouvons dire que nous sommes pleinement satisfaits et que nous avons véritablement fait le bon choix.

Ivision vous remercie pour votre participation !

Une information ? Une demande ?

CONTACTEZ NOUS !